La dictature des logos

Categories: Changez d'approche !Étiquettes :, , , Author:

Lorsque l’on assiste à certaines présentations, notamment institutionnelles ou dans de grands groupes, on constate régulièrement que 10 à 25% de l’espace d’une diapositive est occupée par les éléments de charte graphique.

En se répétant sur toutes les diapositives, ces éléments n’apportent pas d’information, sauf peut-être au retardataire qui prendrait la projection en cours sans savoir vraiment ni où il se trouve ni dans quel contexte il débarque…

En revanche, ce que ces « éléments de charte graphique » font très bien, c’est encombrer l’espace… Et la tête, concurrençant ainsi la véritable information que devrait véhiculer chaque diapositive.

Vous n’avez pas besoin de répéter partout le logo de l’entreprise/du groupe/des partenaires

Montrez une fois le ou les logos en début de présentation, en leur donnant tout l’espace qu’ils méritent, afin de rappeler qui parle / à qui / pour qui / avec qui.

Si votre diaporama est vraiment long, et entrecoupé de pauses, vous pouvez reprendre le logo (en plus petit) sur les diapositives « intercalaires » qui permettent de distinguer les différentes parties du support.

Une identité visuelle ne se résume pas à un logo. Pour rappeler l’univers de votre entreprise dans vos présentations, utilisez la police de caractère, les couleurs du logo, les pictogrammes issus des supports internes ou externes, les visuels de la banque de photos de la société s’il y en a une…

Les autres éléments de la charte

La déco

Surcharge inutile pour une diapositive powerpoint

En plus du logo, les chartes peuvent imposer des éléments tels que :

  • barres et courbes colorées / décorées verticales ou horizontales, aux couleurs de l’entreprise, sur les bords de la diapositive
  • illustrations diverses et variées

Ces éléments « décoratifs » réduisent l’espace utile de la diapositive (et donc l’impact de vos messages).
En communication interne supprimez-les et mettez à profit l’espace gagné pour aérer vos diapos.

En communication externe, il faudra se coordonner avec le service communication pour envisager de les laisser à des emplacements stratégiques seulement (diapositives de tête de chapitre, introduction, diapositive de remerciement à la fin…)

Les zones réservées…

Zones prédéfinies dans les documents powerpoint

  • au titre de la présentation
  • au numéro de page
  • au nom de la personne qui prend la parole
  • à la date de la présentation
  • au service émetteur du document
  • au niveau de confidentialité…

Dans la plupart des cas, ces éléments ne sont utiles que pour des documents imprimés. Avec une liasse de feuilles, l’intégrité et l’ordre des pages pourrait être bousculé, elles pourraient être photocopiés de manière partielle, etc.

Le numéro de page, voire le titre et la date de la présentation deviennent alors des informations précieuses pour rassembler des feuilles éparpillées.

Le nom de l’orateur, le service émetteur peuvent également être des informations intéressantes pour l’archivage, ou pour obtenir des informations complémentaires.

Je répète, dans le cas d’un document imprimé. Ces informations écrites ne sont pas utiles à une personne assistant à une réunion ou une présentation de produit. Certaines d’entre elles peuvent être supprimées (numéros de pages…), et d’autres annoncées à l’oral (confidentialité, source du support, nom de l’orateur…)

Effacez-les, pour donner une fois de plus de la place à l’ information ayant le plus de valeur ajoutée pour vos auditeurs : votre message.

Objections

Ces recommandations sont portées à l’attention des personnes qui participent à la formation Diapo Design, et deux objections majeures émergent généralement à ce stade.

« C’est obligatoire, c’est la charte de l’entreprise »

En interne, l’enjeu est faible. Vous pouvez sans problème proposer un diaporama utilisant la charte sur la première et la dernière diapositive seulement.

Lancez-vous !

Les communications vers l’extérieur sont plus encadrées, mais pourquoi ne pas demander au service communication d’aménager la charte en l’allégeant au maximum ou en la transformant pour concilier image de marque et efficacité de la présentation ?

Inutile de répéter le logo sur toutes les diapositives, et un élément très discret (une fine ligne, un petit signe dans un coin) alliés à l’utilisation des polices, couleurs voire visuels de la marque pour le design général de la présentation seront plus efficaces qu’un masque lourd et répétitif.

« Je ne peux pas supprimer ces éléments, ils sont verrouillés »

Rien de plus simple ! Ces éléments sont disposé dans le masque des diapositives, pour être affichés automatiquement sur toutes les diapositives d’une présentation.

Pour nettoyer le masque de votre fichier, sur powerpoint, rendez-vous dans Affichage > Masque des diapositives. Vous verrez alors des diapositives rangées sous une première diapositive plus grande.

La première diapositive est le masque « maître », qui contient des éléments présents partout dans le diaporama.

Les diapositives suivantes montrent tous les types de diapositives prévues par les concepteur du masque, de l’ouverture de diaporama à la présentation de texte ou de données.

Nettoyez tout, en supprimant les éléments indésirables ou en les poussant à l’extérieur de la zone blanche qui délimite la partie visible de chaque diapositive, si vous souhaitez garder la possibilité de les remettre plus tard.

Aparté : Logorama (image de titre)

L’image en tête de cet article est extraite de l’excellente vidéo Logorama, réalisée par deux français en 2009, et qui a remporté un Oscar, un César ainsi de nombreux prix prestigieux. Le film de 15 minutes détourne 3000 logos pour en faire des personnages et raconter une histoire. Vous pourrez en voir deux extraits sur cette page, malheureusement il n’est pas visible dans son intégralité.

Laisser une réponse

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *